Les Talkies Walkies

Les Talkies Walkies, comment les choisir

Il faut savoir que les seules fréquences autorisées pour le grand public sans licence, sont le 27Mhz (la CB) et le PMR446 ( UHF, les Talkies Walkies que nous utilisons communément au paintball ) et le LPD433. La CB, ne nous étalons pas dessus, tout le monde connait! En revanche, le PMR et le LPD, c’est un peu plus compliqué,

LES EMETTEURS-RECEPTEURS LPD433

Les LPD433 comme on peut le deviner, fonctionnent sur la fréquence UHF (Ultra Haute Fréquence) de 433 Mhz en mode FM. Le LPD signifie Low Power Device

Tout comme les PMR446, les LPD ne sont autorisés qu’en début de bande.
De 433.075 à 434.775 en 69 canaux séparés chacun de 25 Khz.
Dans cette version des émetteurs, nous disposons de beaucoup de canaux mais d’une puissance quasi ridicule… 10 Milliwatts PAR (Puissance Apparente Rayonnée).

Rassurez-vous, malgré cette faible puissance, on arrive à faire des choses intéressantes.


LES EMETTEURS-RECEPTEURS PMR446 (Talkies Walkies)

PMR446 est l’abréviation de Professional Mobile Radio souvent déclinée à tort en Private/Personal Mobile Radio. Ceux sont les Talkies Walkies que nous trouvons en général dans le commerce.

Le nombre 446 est la fréquence de 446 Mhz situé dans ce que l’on appelle l’UHF (Ultra Haute Fréquence). Il ne faut cependant pas penser que le 446 Mhz soit autorisé sur la totalité de la bande. Une faible portion sur le début de bande est exploitable par ce type d’Emetteur-Récepteur. Que ce soit par les professionnels n’ayant pas l’utilité de « louer » une fréquence radio précise ou par les utilisateurs de loisirs comme vous l’êtes certainement au moment où vous lisez ces lignes.

Cette bande s’étend de 446.00625 Mhz à 446.09375 Mhz en mode FM. Le tout réparti sur 8 Canaux espacés de 12.5 khz.

Un plan de bande PMR446 est utilisé par de nombreux utilisateurs, vous pouvez vous y référer pour vos contacts radio. Il n’a rien d’officiel mais il est de plus en plus utilisé. Charge à vous de le faire connaitre.

Canaux de la norme PMR446
Canal banalisé fréquence en MHz
1 446.00625
2 446.01875
3 446.03125
4 446.04375
5 446.05625
6 446.06875
7 446.08125
8 446.09375

La puissance maximale autorisée sur ces canaux par nos Talkies Walkies est de 500 MilliWatts (0,5W) et une antenne fixe.

Dans la pratique, les distances de transmissions des Talkies Walkies en ville vont de 500m à 1,5 km au maximum.

On se rend vite compte à l’usage que ce type de matériel, a ses limites. On peut trouver dans le commerce beaucoup d’appareils « compatibles » PMR446, en version export/débridé qui permet une modulation de 3Watts en émission.
Ce n’est pas conforme à la règlementation mais cela nous permet de rester « connectés ».

Talkies Walkies Motorola GP300

Talkies Walkies Motorola GP300

Il existe bien d’autres matériels tels que des Motorola GP300, qui envoient 4Watts. Ça aussi, c’est excellent, on peut programmer ces appareils sur les fréquences autorisées, limiter leur puissance d’émission, mais non conforme aux exigences règlementaires…à moins de se payer la licence qui va avec tous les ans.

Talkies Walkies Midland G9

Talkies Walkies Midland G9

au vue des caractéristiques des différents Talkies Walkies et de notre utilisation, il vaut mieux partir au minimum chez Midland sur du G9, la batterie du G7 étant un peu faible.

Vous pouvez également monter en gamme avec le G14, Programmable cryptage etc…

Talkies Walkies Midland G14

Talkies Walkies Midland G14

 

Il existe plusieurs principes de codage pour nos Talkies Walkies. Alors comment Fonctionnent t-ils?

LE PRINCIPE DU CODAGE CTCSS

La majorité des fabricants de PMR/LPD précisent que ces émetteurs-récepteurs disposent d’un codage CTCSS (Continuous Tone Coded Squelch System) appelés aussi « sous-canaux ».
Ils rajoutent, à tort, que les conversations sont codées. C’est tout simplement faux.
En radio, aucune communication n’a l’autorisation d’être codée ou cryptée. L’utilisation d’un Scrambler est interdite, bien que les codes de déblocage soient simples et connus.
Seuls les services de l’état sont autorisés à utiliser le cryptage audio pour leurs transmissions.

Le codage CTCSS est tout simplement un système ingénieux qui autorise ou non l’ouverture du squelch (silencieux) chez les interlocuteurs qui ont choisi un code identique. Il a le rôle d’un « anti-parasite », et évite le déclenchement intempestif des talkie à la moindre interférence.

Fonctionnement du squelch sélectif :

Imaginons une société dénommée Alpha qui dispose d’agents de sécurité équipés de Talkies Walkies calés sur le canal 5.
Un groupe de randonneurs passent à proximité, lui aussi sur le canal 5.
Chaque transmission des randonneurs pourra être entendue par les employés de la société Alpha. Ce que ne souhaitent pas les dirigeants d’Alpha afin de ne pas perturber le travail de son personnel.
Aussi, le but des dirigeants sera d’appliquer un code dît CTCSS (par exemple le code 35) qui « fermera » le squelch (ou la réception) des postes des collaborateurs dès lors que l’émetteur n’aura pas le même code.
Ainsi, les randonneurs peuvent parler à loisir, les employés d’Alpha ne sauront peut-être jamais qu’ils sont passés à proximité.
Cependant, si les randonneurs n’appliquent pas de CTCSS alors ils pourront entendre les employés d’Alpha. L’idée est alors d’appliquer un code à chaque groupe.
Si par contre à un moment donné, les deux groupes parlent en même temps, il y a des risques d’interférences et d’en ressortir qu’une cacophonie.

Principe technique d’un code CTCSS OU Squelch sélectif :

Le fait d’appliquer un code joue sur l’écoute et l’ouverture du squelch.
Techniquement, pendant la porteuse (quand vous appuyez sur le bouton PTT), un signal sonore inaudible par l’oreille humaine est envoyé sur le canal simultanément à votre voix et durant toute la durée de l’émission. C’est ce signal sonore qui sera reçu par l’autre talkie-walkie et qui « ouvrira » sa réception.
Cette fréquence est un son émis sous le seuil de l’audible, inférieur à 300 Hertz.
Il existe 50 sons CTCSS. Les PMR n’en ont que 38…

LE CODAGE DCS (Digital Coded Squelch)

Tous les Talkies Walkies n’ont pas la possibilité de bloquer le squelch en DCS. La plupart ne fonctionne qu’avec du CTCSS.
Cependant vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif pour les personnes qui auraient cette option sur leur appareil.
Tout comme le codage CTCSS, son fonctionnement consiste à fermer le squelch des récepteurs afin de n’autoriser l’ouverture que pour certains Talkies Walkies. C’est lui aussi un squelch sélectif. Il évite aussi le bruit de fond pénible de la FM.
La différence réside cependant dans le fait que la transmission du subaudible se transmet en numérique et non plus en analogique (CTCSS). Un code numérique à 3 chiffres est transmis en FSK à une vitesse de 131 bauds. Cela ouvre la réception.

Il existe 104 codes DCS. Seulement 83 sont disponibles pour les PMR pourvus.

 

 PTT

PTT

Le Talkie Walkie ne suffit pas, il faudra que vous pensiez pour votre budget à investir dans un bouton ptt

Casque Ztactical

Casque Ztactical

ainsi que dans l’achat d’un casque micro.

  • Un Laryngophone oui pourquoi pas mais il faut y mettre le prix

    Laryngophone Ztactical

    Laryngophone Ztactical

 

Voila vous y voyez maintenant un peu plus clair sur les Talkies Walkies et si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez également lire notre article sur la procédure radio.

Quelques Sources:

Shop: www.talkie-walkie.fr

A propos de l'auteur :

Pratiquant le paintball depuis 2005, leader de la Team ToxicO2, je m'oriente rapidement sur des parties GN et milsim afin de pouvoir mélanger au mieux mes 2 passions le paintball et le théâtre.

Voir tous les articles de

One thought on “Les Talkies Walkies

  1. Pingback: bien débuter, comment s'équiper - Toxico2.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>